Boutique

Mes regrets sont des remords

20,00

Il ne se passe pas de jours sans que je repense à ce que j’ai pu faire de mal dans ma vie. Il suffit d’une rencontre, d’un petit incident de ma vie quotidienne, d’une chanson, d’un paysage, d’une lettre ou d’une lecture, de tout ce qui sollicite en permanence la mémoire pour que m’assaillent des regrets qui sont autant de remords. Certains peuvent paraître dérisoires pour ceux qui les ont oubliés, d’autres sont passés totalement inaperçus, d’autres encore ont entraîné des conséquences désagréables pour tel ou telle qui en furent blessés, tous continuent à vivre, à réclamer, à m’obliger à les décrire pour essayer d’apaiser un peu ma conscience. J’ai certainement été imprégné par la morale chrétienne enseignée durant mon enfance et l’idée du jugement dernier ne m’est pas étrangère. Mais ce n’est pas l’essentiel et même si j’avais été épargné par une telle éducation, je sais que je n’aurais jamais oublié ce que je regrette aujourd’hui, et toujours un peu plus au fur et à mesure que s’approche la fin de mes jours. Il est probable que je souhaite aussi devenir meilleur pour le temps qui reste, en paix avec la morale que je me suis forgée, qui n’est pas forcément celle de tout le monde, mais à laquelle je tiens de toutes mes forces. Frédéric Mitterrand

Rupture de stock

UGS : 9782221192351 Catégorie :

Fiche Descriptive:

Titre: Mes regrets sont des remords
ISBN: 9782221192351
Auteur: Frédéric Mitterrand
Editeur: Robert Laffont
Format: Grand Format
Prix: 20,00 €
Nombre de Pages: 358 pages
Dimenssions: 13,7 cm × 21,5 cm × 3,0 cm
Date de publication: 03/11/2016
Poids: 0.442 Kg

Description:

Il ne se passe pas de jours sans que je repense à ce que j’ai pu faire de mal dans ma vie. Il suffit d’une rencontre, d’un petit incident de ma vie quotidienne, d’une chanson, d’un paysage, d’une lettre ou d’une lecture, de tout ce qui sollicite en permanence la mémoire pour que m’assaillent des regrets qui sont autant de remords. Certains peuvent paraître dérisoires pour ceux qui les ont oubliés, d’autres sont passés totalement inaperçus, d’autres encore ont entraîné des conséquences désagréables pour tel ou telle qui en furent blessés, tous continuent à vivre, à réclamer, à m’obliger à les décrire pour essayer d’apaiser un peu ma conscience. J’ai certainement été imprégné par la morale chrétienne enseignée durant mon enfance et l’idée du jugement dernier ne m’est pas étrangère. Mais ce n’est pas l’essentiel et même si j’avais été épargné par une telle éducation, je sais que je n’aurais jamais oublié ce que je regrette aujourd’hui, et toujours un peu plus au fur et à mesure que s’approche la fin de mes jours. Il est probable que je souhaite aussi devenir meilleur pour le temps qui reste, en paix avec la morale que je me suis forgée, qui n’est pas forcément celle de tout le monde, mais à laquelle je tiens de toutes mes forces. Frédéric Mitterrand

Poids0.442 kg