Présentation de Saint-Benoit-du-Sault

Introduction

Installée sur son promontoire rocheux et dominant la vallée du Portefeuille, la cité médiévale dite « Salis »  puis devenue Saint-Benoit-du-Sault, a su traverser les âges et conserver un patrimoine si riche qu’elle fut reconnue comme étant l’un des plus beaux villages de France.

 

Saint Benoit du Sault - Gravure de F. Thorigny (1824-1870)
Saint Benoit du Sault - Gravure de F. Thorigny

Historique

C’est en l’an 1000 que des moines bénédictins issus de l’abbaye de Fleury fondent leur prieuré dans ce lieu alors nommé Salis. Devenue cité, celle-ci gardera le nom de Salis ce qui, accolé au patronyme Saint-Benoît, donnera plus tard Saint-Benoît-du-Sault.

Longtemps disputée par le Vicomte de Brosse et Guillaume d’Aquitaine après que ce dernier ait proclamé la cité comme étant sous sa protection, et ayant mis en demeure le Vicomte de cesser toutes formes de harcèlement à l’encontre de la cité et de ses habitants, tel qu’énoncé dans sa lettre de 1137, il y désigne la cité sous le nom de: La Celle de Salis.

Enfin, près de 500 ans plus tard (1623), le Prévôt Robert d’Aubusson fait établir un procès verbal de constatation quant à l’apparence de l’écusson de la cité. Ainsi les initiales S.B. présentes sur ce dernier conforteront son appellation Saint-Benoît-du-Sault.

Ecusson de Saint-Benoit-du-Sault

Monuments et lieux d’intérêts.

Saint benoit du Sault - l'église du 11ème siècle

L' Eglise de Saint-Benoit-du-Sault

Premièrement bâtie en l’an mille mais, suite à des combats, détruite puis reconstruite au 11ème siècle sur les plans de la Chapelle de Saint-Mesmin-du-Loiret, elle ne prendra son aspect définitif qu’au cours du 13ème siècle  avec l’ajout de son clocher.

Elle est aujourd’hui ouverte au public, et ce, pour le plus grand bonheur des festivaliers qui peuvent ainsi profiter de sa remarquable acoustique.

Le Prieuré

Certaines parties du prieuré furent fondées dès l’installation des moines bénédictins, ces dernières ont plus de mille ans. Cependant l’architecture de ce dernier fût maintes fois revue par ses occupants.

Il cessera d’appartenir aux moines en 1792, lorsque le district d’Argenton exproprie ses derniers habitants et en fait  la nation propriétaire.

Aujourd’hui en chantier de rénovation il demeure le pilier historique de la cité.

Saint Benoit du Sault - Le Prieuré
Saint Benoit du Sault - Le Prieuré

LA MAISON DE L'ARGENTIER

La façade de la maison de l’Argentier a une architecture médiévale remarquable, et représente une énigme …
 
La Porte de la maison est surmontée d’un linteau finement sculpté qui comporte deux têtes (de guerriers avec leur casque), une rosace géométrique et deux cœurs.
 
L’ Argentier avait pour fonction de battre monnaie pour le seigneur local. Il a pu être celui du vicomte de Brosse, le seigneur le plus puissant des environs. Mais… il n’a pas été retrouvé de pièces provenant de la Vicomté de Brosse jusqu’à présent.
 
La maison de l'Argentier - Saint Benoit du Sault
Saint Benoit du Sault - La maison de l'Argentier
Saint Benoit du Sault
Saint Benoit du Sault - Le Pont Romain

Le Pont Romain

Le pont Chodot appelé « Pont Romain » a été bâti sur l’emplacement de l’ancienne voie romaine se dirigeant vers Toulouse. Il a été construit en réalité au Moyen Age sur la rivière du Portefeuille.
Jusque dans les années 1950, les lavandières venaient y laver leur linge sur la berge (bouillissage à la cendre puis lavage dans le ruisseau).

Le Chemin des Groseilliers

Le Chemin des Groseilliers est une portion de l’ancien chemin de ronde qui ralliait l’église à la tour Grimard. Celui-ci a la particularité d’offrir aux visiteurs une magnifique vue sur la vallée du Portefeuille.

Le Chemin des Groseillers - Saint Benoit du Sault
Saint Benoit du Sault - Le Chemin des Groseilliers

La Tour Grimard

La tour Grimard est le vestige de l’une des six tours fortifiées de l’enceinte extérieure de la ville, elle se situe près du pont romain, permettant ainsi de voir arriver les voyageurs qui empruntaient la route de Toulouse.

En ajoutant celles de l’enceinte principale (intérieure), Saint-Benoit-du-Sault possédait 11 de ces tours.

La Tour Grimard - Saint Benoit du Sault
Saint Benoit du Sault - La Tour Grimard ( ou grimaud)

Le Château de Montgarnaud

A 500 mètres de Saint Benoit du Sault, le castel de Montgarnaud attire par sa situation . Au pied de celui-ci, coule un ruisseau qui lui emprunte son nom.
 
Au XVIIe siècle, les fenêtres ont été agrandies par les propriétaires.
L’architecture actuelle est d’époque moderne.
 
Au Moyen Age, Montgarnaud appartenait pour partie au prévôt de Saint Benoit du Sault (bail de métairie à moitié fruits consenti en 1180 par le prévôt. Il ne s’agit alors pas encore d’un château.) Les tours carrées, actuellement visibles ont été jadis un motif de querelle entre le châtelain de Montgarnaud et la prévôté de la cité car ces tours auraient pu héberger des canons pointés sur le Bourg. A la suite d’une décision de justice, le châtelain fut obligé de détruire quelques tours et de combler les douves afin de ne pas nuire à Saint Benoit du Sault.
Le Chateau de Montgarnaud - Saint Benoit du Sault
Les Tours Carrées de Montgarnaud - Saint Benoit du Sault
la cour de Montgarnaud - Saint Benoit du Sault
Saint Benoit du Sault - la cour de Montgarnaud
Saint-Benoit-du-Sault - Le Portail et le Beffroi

Le Portail et le Beffroi

Le Portail faisait office de communication et de porte défensive entre la ville et le « fort » du Prieuré, vieille ville du XI e siècle. On voit sous le Portail les fentes par lesquelles on faisait descendre les herses et des meurtrières pour les archers qui défendaient l’accès. Il y avait un pont-levis qui a disparu aujourd’hui. De chaque côté de l’entrée, un escalier mène à une demi-tour en encorbellement qui communique avec le chemin de ronde de la première enceinte de défense.


En entrant à gauche sous le portail, un chemin couvert abritait le four banal de la seigneurie. Ce petit passage communique avec la rue de la Demi-Lune (en forme de demi-cercle).


Le Beffroi symbolise la puissance des habitants de Saint-Benoit-du-Sault dès le XIIIe siècle. Face à celle de leur seigneur, l’Abbé.

L’Horloge du beffroi date du siècle dernier, elle a été réparée en 1912 et en 2000.

Galerie Photos:

Documentation:

Autrefois ... Saint-Benoît-du-Sault

les cahiers de Saint-Benoît-du-Sault

Utilisant comme documentation iconographique de base, une importante collection de cartes postales anciennes, patiemment constituée, Monsieur et Madame RENAUD font revivre avec talent la petite ville de Saint-Benoît-du-Sault à l’aube de notre siècle, quand elle est encore imprégnée  de tout ce qui la constitua au cours des temps, l’évolution et les révolutions de notre époque.

Du patrimoine aux fêtes villageoises, du chemin de fer aux commerces d’antan, vous retrouverez au travers de cet ouvrage  quantité d’informations et d’illustrations.

Autrefois Saint-Benoit-du-Sault
Livre - Autrefois Saint Benoit du Sault

Les Cantons de Saint-Benoît-du-Sault et Bélâbre

Les Cantons de Saint-Benoît-du-Sault et Bélâbre forment la partie sud-ouest du département de l’ Indre. Cette petite région attachante a conservé des sites et des paysages de toute splendeur qu’il faut se donner la peine de découvrir, en sortant des grands axes routiers et en flânant un peu.

Pierre Brunaud nous propose la découverte de 21 bourgs et villages par le biais de 240 cartes postales et photographies datant du début du XXème sciecle.

Il évoque pour nous avec justesse et émotion ce qu’était la vie quotidienne de nos aïeux.

Les cantons de Saint-Benoît-du-Sault et Bélâbre
Livre - Les Cantons de Saint Benoit du Sault et Bélâbre