Boutique

Bestiaire de la Sologne d’autrefois

19,00

Bestiaire de la Sologne ancienne

Parce qu’il n’y a pas que du Gibier en sologne !

Pour réaliser ce bestiaire, Henri Delétang est parti à la recherche des empreintes laissées par les animaux dans l’histoire solognote.

Avec ses étendues de forêts mêlées de landes et ses zones humides, le milieu naturel de la Sologne était favorable à l’existence d’une faune riche et variée. Malgré cela, peu de restes d’animaux ont été mis au jour sur les sites archéologiques. Les fouilles ont seulement reconnu quelques traces d’activités en rapport avec des élevages.

De rares figurations d’animaux sont conservées sur des monuments, des églises ou des maisons. Alors, à défaut de traces matérielles, les recherches sur le monde animal, du Moyen Âge au début du XXe siècle, se font grâce aux archives publiques et privées, à la presse locale et régionale, aux récits de visites, aux ouvrages d’érudits. Car ils fourmillent de chroniques, de rapports d’enquêtes, de témoignages et d’anecdotes.

Ce bestiaire rassemble un large éventail d’espèces depuis les grands mammifères en passant par les animaux de la basse-cour, ceux des champs et des jardins, ceux des rivières et des étangs, le gibier, jusqu’aux insectes. Vous découvrirez que, sauvages ou domestiques, les animaux ont largement contribué au développement de secteurs économiques souvent occultés depuis que la région vit sur sa renommée de « pays de la chasse ».

2 en stock

UGS : 9782813810960 Catégorie :

Bestiaire de la Sologne d’autrefois

Format:  Broché

Auteur(s):  Henri Delétang

Description

Bestiaire de la Sologne ancienne

Parce qu’il n’y a pas que du Gibier en sologne !

Pour réaliser ce bestiaire, Henri Delétang est parti à la recherche des empreintes laissées par les animaux dans l’histoire solognote.

Avec ses étendues de forêts mêlées de landes et ses zones humides, le milieu naturel de la Sologne était favorable à l’existence d’une faune riche et variée. Malgré cela, peu de restes d’animaux ont été mis au jour sur les sites archéologiques. Les fouilles ont seulement reconnu quelques traces d’activités en rapport avec des élevages.

De rares figurations d’animaux sont conservées sur des monuments, des églises ou des maisons. Alors, à défaut de traces matérielles, les recherches sur le monde animal, du Moyen Âge au début du XXe siècle, se font grâce aux archives publiques et privées, à la presse locale et régionale, aux récits de visites, aux ouvrages d’érudits. Car ils fourmillent de chroniques, de rapports d’enquêtes, de témoignages et d’anecdotes.

Ce bestiaire rassemble un large éventail d’espèces depuis les grands mammifères en passant par les animaux de la basse-cour, ceux des champs et des jardins, ceux des rivières et des étangs, le gibier, jusqu’aux insectes. Vous découvrirez que, sauvages ou domestiques, les animaux ont largement contribué au développement de secteurs économiques souvent occultés depuis que la région vit sur sa renommée de « pays de la chasse ».

Détails

Collection – Provinces Mosaïques

Éditeur – Editions Sutton

Format – Broché

Présentation – Broché

ISBN

Date de parution – 06 octobre 2017

Nombre de pages – pages

Poids – 416 grammes

Dimmensions – 23,00 cm x 16,00 cm

EAN – 9782813810960

Poids416 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Bestiaire de la Sologne d’autrefois”