Boutique

Des noeuds d’acier

17,00

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s’appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers. Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu ?

1 en stock

UGS : 9782207113905 Catégorie :

Des noeuds d’acier

Format:  Broché

Auteur(s):  Sandrine Collette

Description

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s’appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers. Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu ?

Détails

Collection – Sueurs froides

Éditeur – Denoël

Format – Broché

Présentation – Broché

ISBN

Date de parution – 17 janvier 2013

Nombre de pages – pages

Poids – 334 grammes

Dimmensions – 23,00 cm x 16,00 cm

EAN – 9782207113905

Poids334 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des noeuds d’acier”