Boutique

Intoxication : perturbateurs endocriniens, lobbyistes et eurocrates : une bataille d’influence contre la santé – perturbateurs endocriniens, lobbyistes et eurocrates

19,00

C’est l’histoire d’une guerre d’influence qui aura un impact sur votre vie, votre petit-déjeuner, les testicules de votre fils, le cerveau de votre nièce. En 2009, l’Europe a lancé un compte à rebours : elle a décidé de réglementer les perturbateurs endocriniens et même d’en interdire certains. Omniprésents, ces produits chimiques se nichent dans les pesticides ou les peintures, les tongs ou le shampoing, les lasagnes et votre organisme.
Suspectés de participer à l’augmentation des maladies “modernes” comme l’infertilité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète ou l’obésité, ils font partie des plus grands défis de santé publique aujourd’hui. Mais les enjeux économiques sont colossaux et les industriels toujours aux aguets. A Bruxelles, leurs puissants lobbies s’activent dans les coulisses de la démocratie européenne pour manipuler cette décision qui menace leurs affaires.
Après trois ans d’enquête et le dépouillement de milliers de pages de documents internes, Stéphane Horel lève le voile dans ce livre sur ces stratégies employées par les lobbies de la chimie, des pesticides et du plastique et leurs alliés pour court-circuiter la réglementation. Ces documents permettent une incroyable plongée dans l’intimité de la correspondance entre lobbyistes et fonctionnaires de la Commission européenne.
En direct de la “bulle bruxelloise” où la complaisance à l’égard de l’industrie semble la norme, cette enquête en forme de thriller raconte aussi le combat de ceux qui résistent à l’influence pour défendre une certaine idée de l’intérêt général.

1 en stock

UGS : 9782707186379 Catégorie :

Intoxication : perturbateurs endocriniens, lobbyistes et eurocrates : une bataille d’influence contre la santé – perturbateurs endocriniens, lobbyistes et eurocrates

Format:  Broché

Auteur(s):  Stéphane Horel

Description

C’est l’histoire d’une guerre d’influence qui aura un impact sur votre vie, votre petit-déjeuner, les testicules de votre fils, le cerveau de votre nièce. En 2009, l’Europe a lancé un compte à rebours : elle a décidé de réglementer les perturbateurs endocriniens et même d’en interdire certains. Omniprésents, ces produits chimiques se nichent dans les pesticides ou les peintures, les tongs ou le shampoing, les lasagnes et votre organisme.
Suspectés de participer à l’augmentation des maladies “modernes” comme l’infertilité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète ou l’obésité, ils font partie des plus grands défis de santé publique aujourd’hui. Mais les enjeux économiques sont colossaux et les industriels toujours aux aguets. A Bruxelles, leurs puissants lobbies s’activent dans les coulisses de la démocratie européenne pour manipuler cette décision qui menace leurs affaires.
Après trois ans d’enquête et le dépouillement de milliers de pages de documents internes, Stéphane Horel lève le voile dans ce livre sur ces stratégies employées par les lobbies de la chimie, des pesticides et du plastique et leurs alliés pour court-circuiter la réglementation. Ces documents permettent une incroyable plongée dans l’intimité de la correspondance entre lobbyistes et fonctionnaires de la Commission européenne.
En direct de la “bulle bruxelloise” où la complaisance à l’égard de l’industrie semble la norme, cette enquête en forme de thriller raconte aussi le combat de ceux qui résistent à l’influence pour défendre une certaine idée de l’intérêt général.

Détails

Collection – Cahiers libres

Éditeur – La Découverte

Format – Broché

Présentation – Broché

ISBN

Date de parution – 08 octobre 2015

Nombre de pages – pages

Poids – 480 grammes

Dimmensions – 24,00 cm x 16,00 cm

EAN – 9782707186379

Poids480 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Intoxication : perturbateurs endocriniens, lobbyistes et eurocrates : une bataille d’influence contre la santé – perturbateurs endocriniens, lobbyistes et eurocrates”