Boutique

La guerre des marrons

4,99

La Guerre des marrons

En exil chez leurs grands-parents, pépé Henri et grand-mère Biquette, un jeune enfant de sept ans et son frère aîné s’épanouissent, loin des tourments de l’Occupation. La seule guerre qui sévit au village de Montendre est celle des marrons : querelles de galopins entre les Seigneurs du « château » et les Manants qui l’assiègent. Un hymne à l’enfance dans lequel s’enchaînent sans temps mort anecdotes savoureuses et aventures rocambolesques.

Les péripéties pleines de tendresse d’un gamin insouciant pendant l’Occupation

Le principe en était immuable. Il s’agissait ni plus ni moins d’attaquer le château fort défendu par le groupe des seigneurs, c’était le rôle du groupe des manants, mot mystérieux que j’avais volé dans une discussion érudite entre mon grand-père et le chef de gare, conversation à laquelle je n’avais pas compris grand-chose si ce n’est que la République était une grande chose mais que chaque privilège était encore une Bastille à détruire.

Depuis, j’ai cru comprendre que le mot privilège ne concernait que les autres et je saisis enfin tout le sel de leur entretien…

Par goût, je préférais, étant attaquant, être dans le groupe des manants, mon frère était presque toujours le chef du groupe des seigneurs. Ce qui fait qu’au dîner il y avait toujours un vainqueur pour raconter ses exploits. Moi je considérais que, étant attaquant, si on ne le prenait pas, on n’avait pas perdu puisque nous n’avions rien à défendre, donc rien à nous, donc rien à perdre.

1 en stock

UGS : 9782812931772

La guerre des marrons

Format:  Broché

Auteur(s):  Ivan Ledoux

Description

La Guerre des marrons

En exil chez leurs grands-parents, pépé Henri et grand-mère Biquette, un jeune enfant de sept ans et son frère aîné s’épanouissent, loin des tourments de l’Occupation. La seule guerre qui sévit au village de Montendre est celle des marrons : querelles de galopins entre les Seigneurs du « château » et les Manants qui l’assiègent. Un hymne à l’enfance dans lequel s’enchaînent sans temps mort anecdotes savoureuses et aventures rocambolesques.

Les péripéties pleines de tendresse d’un gamin insouciant pendant l’Occupation

Le principe en était immuable. Il s’agissait ni plus ni moins d’attaquer le château fort défendu par le groupe des seigneurs, c’était le rôle du groupe des manants, mot mystérieux que j’avais volé dans une discussion érudite entre mon grand-père et le chef de gare, conversation à laquelle je n’avais pas compris grand-chose si ce n’est que la République était une grande chose mais que chaque privilège était encore une Bastille à détruire.

Depuis, j’ai cru comprendre que le mot privilège ne concernait que les autres et je saisis enfin tout le sel de leur entretien…

Par goût, je préférais, étant attaquant, être dans le groupe des manants, mon frère était presque toujours le chef du groupe des seigneurs. Ce qui fait qu’au dîner il y avait toujours un vainqueur pour raconter ses exploits. Moi je considérais que, étant attaquant, si on ne le prenait pas, on n’avait pas perdu puisque nous n’avions rien à défendre, donc rien à nous, donc rien à perdre.

Détails

Collection – Terre de poche

Éditeur – Ed. De Borée

Format – Broché

Présentation – Broché

ISBN

Date de parution – 27 février 2020

Nombre de pages – pages

Poids – 156 grammes

Dimmensions – 18,00 cm x 11,00 cm

EAN – 9782812931772

Poids156 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La guerre des marrons”