Boutique

Mon école

15,00

Extrait

INTRODUCTION

«Mon école !»
Combien de fois a-t-on entendu ce mot avec un soupir de nostalgie de la part de visiteurs au musée de l’École de Bothoa. ?
L’école, c’est une longue histoire, celle des maisons d’école, des maîtres et des maîtresses, des élèves, des matières enseignées mais aussi celle des hommes d’État qui l’ont écrite.
De 1865 â 1885, deux fortes personnalités, Victor’ Duruy et Jules Ferry, accentuent un mouvement vers l’éducation pour tous, commencé surtout après les lois Guizot en 1833. Sous l’autorité de Jules Ferry, ministre de l’Instruction publique, la Nie République construit ses écoles, laïques, gratuites et obligatoires et assure la formation de ses maîtres. Au rythme des lois et des décrets, à la veille de la Première Guerre, la grande majorité des enfants sont scolarisés. Les programmes sont définis et les nouvelles matières enseignées depuis 1882, telles l’histoire et la géographie, la morale et l’instruction civique, contribuent à la formation des futurs citoyens.
Au-delà de cette histoire officielle, sur le terrain, les conditions d’accueil sont parfois difficiles : locaux inadaptés, longue distance à parcourir pour les écoliers… De même, les conditions d’exercice du métier d’enseignant demandent beaucoup d’engagement et d’implication.
Dans les communes rurales, la construction et l’entretien d’écoles, particulièrement celles qui doivent être construites dans les hameaux, se heurtent à des problèmes de financement.
Il faut attendre les années 30 pour que les dernières écoles, complétant le maillage du pays, se construisent.
Mon école : la classe, le maître, les leçons, les récompenses et les punitions, les camarades de la photo… des souvenirs bien présents dans la tête de chacun d’entre nous.

1 en stock

UGS : 9782737363924 Catégorie :

Mon école

Format:  Valisette

Auteur(s):  Nicole Sohier

Description

Extrait

INTRODUCTION

«Mon école !»
Combien de fois a-t-on entendu ce mot avec un soupir de nostalgie de la part de visiteurs au musée de l’École de Bothoa. ?
L’école, c’est une longue histoire, celle des maisons d’école, des maîtres et des maîtresses, des élèves, des matières enseignées mais aussi celle des hommes d’État qui l’ont écrite.
De 1865 â 1885, deux fortes personnalités, Victor’ Duruy et Jules Ferry, accentuent un mouvement vers l’éducation pour tous, commencé surtout après les lois Guizot en 1833. Sous l’autorité de Jules Ferry, ministre de l’Instruction publique, la Nie République construit ses écoles, laïques, gratuites et obligatoires et assure la formation de ses maîtres. Au rythme des lois et des décrets, à la veille de la Première Guerre, la grande majorité des enfants sont scolarisés. Les programmes sont définis et les nouvelles matières enseignées depuis 1882, telles l’histoire et la géographie, la morale et l’instruction civique, contribuent à la formation des futurs citoyens.
Au-delà de cette histoire officielle, sur le terrain, les conditions d’accueil sont parfois difficiles : locaux inadaptés, longue distance à parcourir pour les écoliers… De même, les conditions d’exercice du métier d’enseignant demandent beaucoup d’engagement et d’implication.
Dans les communes rurales, la construction et l’entretien d’écoles, particulièrement celles qui doivent être construites dans les hameaux, se heurtent à des problèmes de financement.
Il faut attendre les années 30 pour que les dernières écoles, complétant le maillage du pays, se construisent.
Mon école : la classe, le maître, les leçons, les récompenses et les punitions, les camarades de la photo… des souvenirs bien présents dans la tête de chacun d’entre nous.

Détails

Collection – BEAUX-LIVRES –

Éditeur – Ouest-France

Format – Valisette

Présentation – Valisette

ISBN

Date de parution – 23 octobre 2014

Nombre de pages – pages

Poids – 1237 grammes

Dimmensions – 24,00 cm x 30,00 cm

EAN – 9782737363924

Poids1237 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mon école”