Boutique

Organes vitaux

9,10

Extrait

IL N’Y A RIEN DE SÉDUISANT dans la mort, mais elle présente parfois des circonstances atténuantes.
Comme à cet instant, avec le soleil qui brillait au-dessus du cimetière, et un merle qui avait choisi ce moment pour se mettre à chanter au sommet d’un bouleau.
Dicte écoutait le chant du merle, tout là-haut, ainsi que le bruissement du vent dans les feuillages. Puis elle entendit le son de la terre heurtée par le cercueil en acajou de Dorothea Svensson, avec ses poignées en laiton poli, et elle réalisa soudain à quel point Bo lui manquait. Bien sûr, elle pouvait supporter d’assister seule à cette cérémonie, et puis, ce n’était pas sa propre mère qui reposait dans ce cercueil. Cependant, il y avait comme une intensité qui faisait défaut. Un bras autour de ses épaules, une main effleurant son cou. Guère plus. Mais il était excusé, car aujourd’hui avait lieu le dernier match de la saison au Stadion, et l’AGF jouait contre le HIK devant plus de 17000 spectateurs. Après tout, il y avait des choses plus importantes que les enterrements, en tout cas lorsqu’on est photographe free lance et qu’on a besoin d’arrondir ses fins de mois en travaillant pendant le week-end.
Elle regarda autour de la tombe encore ouverte, le prêtre avait joint ses mains.
–Ce texte fait référence à l’édition

Broché
.

1 en stock

UGS : 9782264054487 Catégorie :

Organes vitaux

Format:  Broché

Auteur(s):  Elsebeth Egholm

Description

Extrait

IL N’Y A RIEN DE SÉDUISANT dans la mort, mais elle présente parfois des circonstances atténuantes.
Comme à cet instant, avec le soleil qui brillait au-dessus du cimetière, et un merle qui avait choisi ce moment pour se mettre à chanter au sommet d’un bouleau.
Dicte écoutait le chant du merle, tout là-haut, ainsi que le bruissement du vent dans les feuillages. Puis elle entendit le son de la terre heurtée par le cercueil en acajou de Dorothea Svensson, avec ses poignées en laiton poli, et elle réalisa soudain à quel point Bo lui manquait. Bien sûr, elle pouvait supporter d’assister seule à cette cérémonie, et puis, ce n’était pas sa propre mère qui reposait dans ce cercueil. Cependant, il y avait comme une intensité qui faisait défaut. Un bras autour de ses épaules, une main effleurant son cou. Guère plus. Mais il était excusé, car aujourd’hui avait lieu le dernier match de la saison au Stadion, et l’AGF jouait contre le HIK devant plus de 17000 spectateurs. Après tout, il y avait des choses plus importantes que les enterrements, en tout cas lorsqu’on est photographe free lance et qu’on a besoin d’arrondir ses fins de mois en travaillant pendant le week-end.
Elle regarda autour de la tombe encore ouverte, le prêtre avait joint ses mains.
–Ce texte fait référence à l’édition

Broché
.

Détails

Collection – 10/18

Éditeur – 10-18

Format – Broché

Présentation – Broché

ISBN

Date de parution – 22 mai 2014

Nombre de pages – pages

Poids – 360 grammes

Dimmensions – 18,00 cm x 11,00 cm

EAN – 9782264054487

Poids360 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Organes vitaux”