Boutique

Transatlantic

8,10

Commentaires

Meilleur Livre du mois sur Commentaires (juin 2013) : Le sixième roman de McCann, et le plus maîtrisé, est un vibrant hommage à sa terre natale irlandaise, cette terre si glaiseuse, lyrique et complexe, ainsi qu’une ode aux liens unissant l’Irlande et l’Amérique, du XIXe siècle à nos jours. Le livre débute avec trois traversées de l’Atlantique, chacune étant une histoire dans l’histoire : le voyage de Frederick Douglass en Irlande en 1845 ; le vol de deux aviateurs britanniques, Alcock et Brown, en 1919 et la tentative de George Mitchell, ancien sénateur américain, d’instaurer une paix durable en Irlande du Nord en 1998. McCann nous ramène ensuite en 1863 pour nous raconter la saga de ces femmes croisées dans la première partie du roman. Il nous présente Lily Duggan, une jeune bonne irlandaise, dont l’échappée audacieuse d’une Irlande déchirée ouvrira les portes du monde à sa fille et à sa petite-fille. L’écriture est riche, pressante, tranchante et précise ; parfois langoureuse, parfois cinétique. Le style est par moment poétique ou rêveur. Les phrases tronquées, ne contenant que quelques mots. Le tout décrit dans des tableaux renversants, découpés. Sombre mais rempli d’espoir. La fin du roman est une scène mélancolique tissant toute l’histoire–une lettre non ouverte, “transmise de fille en fille, à travers une successions de vies”, devient le mystérieux fil rouge du roman, un symbole d’un monde devenu plus petit. McCann nous rappelle la dureté de la vie, cette vie qui reste un miracle, le tout gorgé d’espoir. — Neal Thompson
–Ce texte fait référence à l’édition

Broché
.

1 en stock

UGS : 9782264062758 Catégorie :

Transatlantic

Format:  Broché

Auteur(s):  Colum McCann

Description

Commentaires

Meilleur Livre du mois sur Commentaires (juin 2013) : Le sixième roman de McCann, et le plus maîtrisé, est un vibrant hommage à sa terre natale irlandaise, cette terre si glaiseuse, lyrique et complexe, ainsi qu’une ode aux liens unissant l’Irlande et l’Amérique, du XIXe siècle à nos jours. Le livre débute avec trois traversées de l’Atlantique, chacune étant une histoire dans l’histoire : le voyage de Frederick Douglass en Irlande en 1845 ; le vol de deux aviateurs britanniques, Alcock et Brown, en 1919 et la tentative de George Mitchell, ancien sénateur américain, d’instaurer une paix durable en Irlande du Nord en 1998. McCann nous ramène ensuite en 1863 pour nous raconter la saga de ces femmes croisées dans la première partie du roman. Il nous présente Lily Duggan, une jeune bonne irlandaise, dont l’échappée audacieuse d’une Irlande déchirée ouvrira les portes du monde à sa fille et à sa petite-fille. L’écriture est riche, pressante, tranchante et précise ; parfois langoureuse, parfois cinétique. Le style est par moment poétique ou rêveur. Les phrases tronquées, ne contenant que quelques mots. Le tout décrit dans des tableaux renversants, découpés. Sombre mais rempli d’espoir. La fin du roman est une scène mélancolique tissant toute l’histoire–une lettre non ouverte, “transmise de fille en fille, à travers une successions de vies”, devient le mystérieux fil rouge du roman, un symbole d’un monde devenu plus petit. McCann nous rappelle la dureté de la vie, cette vie qui reste un miracle, le tout gorgé d’espoir. — Neal Thompson
–Ce texte fait référence à l’édition

Broché
.

Détails

Collection – Littérature étrangère

Éditeur – 10-18

Format – Broché

Présentation – Broché

ISBN

Date de parution – 04 septembre 2014

Nombre de pages – pages

Poids – 236 grammes

Dimmensions – 18,00 cm x 11,00 cm

EAN – 9782264062758

Poids236 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Transatlantic”