Boutique

Voix d’extinction

19,90

2031. La plupart des grandes espèces animales sont en voie d’extinction. Face au péril, Martin, un généticien vétérinaire et prix Nobel, alerte les chefs d’Etat de la planète réunis en conclave : il faut voter d’urgence un “Traité de protection de la Nature” . Mais les résistances sont fortes et Martin ne fait pas le poids. C’est alors que Dieu a une idée géniale : envoyer sur Terre des animaux déguisés en humains pour plaider eux-mêmes leur cause et imposer le traité.
Le gorille, la truie, le chien et la chatte sauront-ils faire illusion et se montrer aussi bêtes que les hommes ? Dans ce suspense cocasse, l’autrice de Poulets grillés s’attaque à un sujet brûlant d’actualité : la disparition des espèces. Et signe la première comédie écolo du millénaire !

1 en stock

UGS : 9782226402936 Catégorie :

Voix d’extinction

Format:  Grand Format

Auteur(s):   Sophie Hénaff

Description

2031. La plupart des grandes espèces animales sont en voie d’extinction. Face au péril, Martin, un généticien vétérinaire et prix Nobel, alerte les chefs d’Etat de la planète réunis en conclave : il faut voter d’urgence un “Traité de protection de la Nature” . Mais les résistances sont fortes et Martin ne fait pas le poids. C’est alors que Dieu a une idée géniale : envoyer sur Terre des animaux déguisés en humains pour plaider eux-mêmes leur cause et imposer le traité.
Le gorille, la truie, le chien et la chatte sauront-ils faire illusion et se montrer aussi bêtes que les hommes ? Dans ce suspense cocasse, l’autrice de Poulets grillés s’attaque à un sujet brûlant d’actualité : la disparition des espèces. Et signe la première comédie écolo du millénaire !

Détails

Collection – A.M. ROM.FRANC

Éditeur – Albin Michel

Format – Grand Format

Présentation – Grand Format

ISBN

Date de parution – 03/02/2021

Nombre de pages – pages

Poids – 0.446 Kg grammes

Dimmensions – 14,0 cm × 20,5 cm × 3,0 cm

EAN – 9782226402936

Poids0.446 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voix d’extinction”